Home
 

Malveillance, un film de concierge qui fait peur

Les professionnels de l’entretien ménager sont généralement des gens qui, dans la vie, sont assez subtiles. Ils font leurs affaires tandis que, de notre côté, nous vivons notre journée en les ignorant. Peu de gens s’imaginent que de sombres pensées peuvent parfois se dérouler dans l’esprit d’une personne qui est si proche de tous dans un édifice commercial! Pourtant, le film Malveillance a décidé de venir jouer dans l’esprit des auditeurs avec une oeuvre qui, il faut se le dire, changera votre vision du concierge.

Un personnage torturé

Le gardien d’immeuble dans ce film s’appelle César: c’est un homme qui se tient bien et qui garde l’immeuble dans un excellent état. Malgré sa façade et la confiance qu’il inspire chez les autres, César a un problème: il est follement amoureux de Clara, une des locataires des lieux. Lentement, des pensées suicidaires s’attaquent à son esprit et celui qui manie le balai ainsi que la moppe va sombrer vers un état d’esprit de plus en plus sombre. Spécifions ici ce que les critiques mentionnent elles-mêmes: c’est un thriller qui se base beaucoup sur la psychologie du personnage.

Malveillance

L’affiche du film.

Plus qu’un film de nettoyage

Bien évidemment, l’action ne se concentre pas sur l’acteur en train de nettoyer les planchers! Au fil de l’histoire, on remarquera qu’il souhaite de plus en plus nuire à Clara, la jeune demoiselle qui est en fait éprise d’un autre homme.

Le pire, dans toute cette histoire, c’est qu’on ne peut pas réellement considérer ce concierge Caésar comme le méchant! Le réalisateur réussit à nous faire vivre de la compassion pour celui qui vit dans le désespoir. Lorsqu’il surprend la femme de sa vie à coucher avec un autre homme, lorsqu’on le soupçonne de la harceler, lorsque son emploi est en jeu, on ressent une certaine compassion, même si on sait très bien que dans le fond, il est coupable et mérite son sort!

Un peu plus d’informations peuvent être trouvées sur la fiche Imdb du film.

Le réalisateur, Jaume Balaguero

À la base, le film fut réalisé par un espagnol du nom de Jaume Balaguero. C’est loin d’être sa première œuvre, si on se fie à sa filmographie : il aurait réalisé 10 films (dont Malveillance est bien entendu le dernier) et il aurait également contribué au scénario de 5 œuvres supplémentaires. Deux de ses films, La Secte sans nom et Rec, ont été primés par certains festivals du film. On ne peut pas dire que ce soit un réalisateur extrêmement connu en Amérique du Nord à l’heure actuelle, mais il mérite quand même de voir sa popularité croître progressivement!

N’ayez pas peur de votre concierge

L’AESEQ, une des principales associations chargées de l’entretien ménager au Québec, assure que les travailleurs de cette industrie méritent notre confiance. « Nous voulons absolument éviter que les gens qui ont visionné Malveillance croient que la plupart des concierges se lancent dans diverses pratiques liées au harcèlement », lance Charles Bernard, qui s’occupe du marketing web pour l’organisation. « Ces hommes et ces femmes sont des travailleurs qui se dédient à leur emploi et qui, pour la grande majorité, réussissent à développer une vie stable ainsi que des relations de couple harmonieuses. Plusieurs professionnels de l’entretien ménager travaillent même avec leur partenaire de vie! »

Off 

19 juillet 2013 This post was written by Categories: Films Comments are off for this post


Top