Home
 

Téléséries du domaine médical : la réalité et la fiction

Au Québec, nous connaissons déjà quelques séries médicales – aussi nommées drames médicaux – qui ont été réalisées dans la province. Urgence, par exemple fut diffusée en 26 épisodes en 1996 et 1997 et elle a marqué les esprits comme étant la première télésérie québécoise à se dérouler en milieu hospitalier (ne pas confondre avec Urgence, série américaine précurseure). Aujourd’hui, le même concept a été repris avec la série Trauma.

Trauma

Et c’est sans compter les téléséries américaines! Doctor House en est un exemple frappant, ce personnage ayant marqué les esprits grâce à sa personnalité unique et son humour noir. On pourrait également souligner l’apport de Nip Tuck, qui s’est plutôt concentré sur l’univers de la chirurgie esthétique et la quête de beauté qui anime une frange de la population américaine.

Pourtant, on retrouve plusieurs exagérations dans les scripts! Où se trace la ligne entre la réalité et la fiction? C’est ce que nous étudierons dans ce petit dossier sans prétentions.

La recette d’une série à succès

Attention à tous les apprentis médecins qui écoutent cette série : si vous rêvez de revoir le même niveau de drame et d’histoires croustillantes dans votre future carrière, laissez-moi vous dire que la vie ne sera pas toujours aussi glamour. La vie au sein d’une clinique comme 2 Tours, de Montréal, n’est pas parsemée à ce point de rebondissements!

Voici quelques éléments qui font que ces séries attirent à ce point l’intérêt des auditeurs :

  • Crédibilité : Comme la majorité des gens dans leur salon n’ont aucune connaissance du système médical américain ou canadien, et de la façon dont se déroule la vie en hôpital, on a d’office tendance à croire ce qui se déroule devant nos yeux.
  • Amour : Vous remarquerez que toutes les séries médicales se basent sur une bonne dose d’histoires sentimentales pour retenir leur auditoire. Les histoires de couchette et les cœurs brisés sont une recette infaillible, alors pourquoi s’en priver? En fait, dans une série comme Grey’s Anatomy, cela représente près de 80% du contenu!
  • Beauté : Comme l’explique Pure People dans son article au sujet de cette dernière série, les réalisateurs sont prêts à payer la palette pour obtenir les services d’acteurs très séduisants. Le docteur est un des personnages qui suscite le plus de fantasmes chez les femmes : un Patrick Dempsey éclipsera le scénario et poussera la popularité vers de nouvelles limites!
  • Héros : Comme le personnel du secteur de la santé sauve des vies, nous leur vouons une certaine admiration qui se traduit dans les audimats.
Patrick Dempsey en action

Patrick Dempsey en action

Vous remarquerez aussi qu’en général, les épisodes durent 1 heure et non pas 30 minutes. C’est une façon de tisser une meilleure intrigue tout en distinguant chaque épisode (l’histoire pouvant être suivie assez facilement même si vous ratez le début de la série).

Les différences entre la réalité et la fiction

L’écart principal se situe au niveau de la gravité des cas auxquels le personnel médical doit faire face sur une base régulière. Les chirurgies sont toujours plus complexes les unes que les autres et les patients semblent toujours être sauvés à la dernière seconde, alors que l’espoir est au plus bas. Dans la vraie vie, des patients meurent sur une base régulière et, disons-le, un chirurgien aura rarement à séparer deux siamois!

Ensuite, bien qu’il y ait évidemment des idylles au sein du personnel hospitalier ainsi qu’en cliniques médicales, il ne faut pas croire que tout le monde couche avec tout le monde. La raison est simple : les infirmières et les docteurs n’ont pas tous l’image corporelle irréprochable que nous imposent Patrick Dempsey et Meredith Grey! D’ailleurs, dans notre monde réel, même le travailleur le plus occupé peut avoir une vie amoureuse hors du bureau avec les sites de rencontre…

Concluons en rappelant au public que les blessures mineures et les symptômes inquiétants ne se terminent pas toujours en situation catastrophique. Une étude américaine aurait prouvé que les téléséries médicales rendent les gens hypocondriaques, et on sait bien que les hypocondriaques vivent moins longtemps!

Un petit trailer

En conclusion de cet article, nous avons décidé de vous proposer le trailer pour Trauma, la télésérie québécoise mentionnée précédemment. Si vous n’avez pas encore syntonisé la chaîne, vous pourrez peut-être mettre la main sur une copie du DVD des précédentes saisons!

1 août 2014 Categories: Culture


Top